Mes réflexions sur notre monde numérique

Mes réflexions sur la politique et la gestion du changement notamment dans les nouvelles technologies. --

13 mai 2004

11 /02/2004 / 1ère lecture / troisème séance d'étude (21h45 01h35 )

En avant propos, lire ici

Toute la est retranscrite séance ici

Sur la facturation à la seconde :
Il est à noter que les articles correspondant ont été votés à l'unanimité.
d'après les débats la facturation à la seconde dès la première seconde n'est pas, dans les autres pays européens, imposé comme mode unique de facturation mais comme une option.
Cette information est contraire à ce que je me souviens avoir lu dans la presse. Donc c'est plutôt une bonne nouvelle de savoir que notre pays n'est pas à la traîne.
Les députés ont donc établi que pour chaque type de forfait proposé les opérateurs devaient proposer une offre à la seconde dès la première seconde et une offre comme actuellement à la seconde après la première minute indivisible.
Après des discussions ou des 2 côtés on ne semblait plus savoir exactement de quoi il en retournait, l'opérateur sera, semble t il, obligé de montrer l'existence de l'offre à la seconde dès la première seconde en même temps que l'offre ancienne formule afin qu'elles ne disparaissent pas au fond du catalogue... Sage précaution du notamment à l'insistance d'un député socialiste M. François Brottes

" Nous devons être clairs. Je souhaiterais que M. Martin-Lalande enlève les mots écrits entre parenthèse dans son amendement. Car on pourrait croire, en lisant ..."

<?XML:NAMESPACE PREFIX = O />

La radio numérique et la ré affectation des fréquences radio.
D'après les débats les radios veulent pouvoir utiliser la même fréquence sur tout le territoire mais cela n'est apparemment pas possible ou du moins pas facilement.
Un appel d'offre lancé par le CSA est en cours pour étudier les conditions de remise à plat du spectre des fréquences.
Le fait de pouvoir avoir la même fréquence est une préoccupation partagée par les députés mais avec le bémol que la gauche et apparemment qq. députés de droite ne souhaitent que cela conduise à rendre invisible les radios locales.
Je trouve que c'est donner une trop grande importance à un facteur qui n'a pas fait l'objet d'étude.
En effet la plupart des autoradios sont aujourd'hui RDS et suivent la radio même si elle change de fréquence j'imagine que même si ce n'est pas encore le cas très prochainement en sélectionnant par exemple RTL sur votre autoradio il va chercher la radio qq. soit sa fréquence si par hasard la fréquence programmée ne correspond pas.
De plus la population concernée par ce problème n'est pas à mon avis majoritaire (les gens qui se déplacent sur une zone relativement grande)
Les gens qui se déplacent pendant pour leurs vacances doivent chercher la station auquel ils sont habitués.Et avec l'avènement de la radio numérique cela sera un problème dépassé.

Conclusion : Ne se "prend t on pas la tête" sur un problème qui n'en est pas un ? Le lobbying des acteurs est de bonne guerre mais il est important de garder la diversité en ne les relayant pas tous en bout de bande pour faire plaisir aux NRJ, RFM et autres d'autant plus que cela ne les pénalisera pas auprès leurs auditeurs fidèles.
La radio numérique est aussi envisagée dans le texte de loi. Mais le CSA est encore en consultation notamment sur les choix techniques des normes de diffusion. La loi ne définit pas encore les conditions de fonctionnement de la radio numérique

Filtrage de l'Internet :
Lors de cette première discussion à l'assemblée, dans le cadre de cette loi il a été évoqué la notion de filtrage par sondage.
La commission a en effet proposé de d'obliger les hébergeurs non pas a filtrer tout le contenu mais de procéder à l'interception régulière des photos transmises pour juger de la nature d'un site.
L'idée n'est pas bête mais elle entraîne quand même un rôle de policier de la part de l'hébergeur sans compter le coût rédhibitoire pour un petit hébergeur comme celui ou est hébergé (gratuitement) ce blog. Un des effets pervers de la loi aurait aussi d'entraîner la disparition d'un grand nombre d'acteur de petit taille, important pour la diversité commerciale et pour leur rôle d'émulation du marché. Par exemple beaucoup d'hébergeurs de blog semblent être des jeunes et très petites sociétés. Club-Internet Yahoo Wanadoo ne propose aujourd'hui (13mai 2004) d'offre de blog gratuit à leur abonnés.
Cette obligation de filtrage est depuis tombée mais en plus elle était en opposition avec la directive européenne.

Publicité Sur les décrochages locaux :
Les décrochages locaux de chaînes nationales ont droit à de la publicité nationale uniquement. Cela pour protéger les chaînes locales et leur permettre d'accéder aux annonceurs locaux.

Posté par Harpo à 17:31 - 2 Les lois - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire